Une participation active à la discussion publique sur Bombardier

Je suis très heureux d’annoncer le lancement du blogue Franc Nord, un nouvel outil qui permettra à Bombardier de dialoguer avec ses parties prenantes au sujet de la discussion publique et de la couverture médiatique dont notre entreprise fait l’objet.

Parce que Bombardier occupe une situation unique au sein de l’économie canadienne et du marché mondial, elle est naturellement l’une des entreprises canadiennes les plus suivies. Nous accueillons favorablement cette attention, et sommes fiers de travailler pour une entreprise qui attire autant les regards. 

En effet, le fait est que Bombardier compte beaucoup, et pour beaucoup de gens. Que ce soit nos 66 000 employés et leurs familles, les millions de personnes dans le monde qui nous font confiance quand ils montent à bord de l’un de nos avions ou de nos trains, ou encore nos actionnaires qui comptent sur nous pour leur retraite ou pour atteindre d’autres objectifs financiers. Tous ces gens nous font confiance et savent que nous prenons des décisions responsables. Or, ils devraient aussi pouvoir faire confiance aux médias sur la précision des nouvelles qu’ils véhiculent sur les progrès, les perspectives et les enjeux de notre entreprise.

Malheureusement, la couverture médiatique dont nous avons été l’objet récemment a dérogé à cette norme. Que cela s’explique par une recherche de pertinence en raison de l’essor rapide des médias sociaux, par la nécessité d’alimenter un flux d’information qui ne s’arrête jamais ou par l’effondrement du modèle d’affaires traditionnel basé sur la publicité, une partie de la couverture médiatique s’est écartée des normes élémentaires d’équilibre, de précision et d’objectivité au profit de manchettes et d’articles sensationnalistes dictés par des motifs cachés.

Nous avons tout vu : couverture clairement biaisée, hypothèses non étayées et données factuelles absentes. Bien que les médias traditionnels proposent certains outils pour régler ces problèmes, comme des corrections, des notes de la rédaction et le courrier des lecteurs, ces outils ne suffisent plus dans un monde dominé par les médias numériques. C’est pourquoi nous avons créé cette plateforme : pour mieux vous informer, pour mieux communiquer avec vous et pour répondre de façon plus efficace aux préjugés et aux inexactitudes qui circulent dans les médias.

Je veux être clair : nous ne nous attendons pas à un traitement favorable ou préférentiel de la part des médias. Nous sommes ouverts aux critiques légitimes, tout comme nous le sommes aux commentaires et aux opinions justes. En revanche, nous ne nous gênerons pas pour souligner les cas où la couverture réservée à notre entreprise et aux membres de son équipe ne respecte pas les normes journalistiques les plus élémentaires. 

Ce n’est qu’un début.

Mike Nadolski
Vice-président, Communications et affaires publiques
Bombardier

 

Suivez-nous sur Twitter @Bombardier ou abonnez-vous à notre liste de distribution pour être tenu informé.